Fraternité

Publié le par Magda Rita Maffezzoli

 

Bonjour les amis,

Je vous ressors cette petite anecdote vécue alors que je vivais en Normandie, mais elle aurait pu avoir lieu dans n'importe quel endroit. Merci pour votre fidélité.

Magda Rita

Hier après-midi, je suis entrée dans un bureau de tabac de Trouville pour y acheter des fruits . ben oui ! un timbre-amende pour payer une prune - le pire, c'est que je ris de mes bêtises !

C'est le genre d'endroit que je ne fréquente pas car, comme dirait Audiard, "je fume pas, je bois pas, mais qu'est-ce que je cause" ça, vous l'avez compris !

Pendant que j'attends mon tour, je regarde autour de moi ... Les personnes sont attablées par petits groupes - des hommes surtout - à cause de l'écran qui retransmet les courses hippiques.

Tout près de mois, une table avec deux hommes jeunes. Je reconnais leurs stigmates - les marques de la rue - Ils sont bronzés, tatoués de symboles, leur visage, tanné par le vent et le soleil, laisse paraître les flétrissures de l'alcool.

Tout à coup, ils se lèvent et manifestant bruyamment leur joie à l'arrivée d'un troisième camarade.  Ils sont là, bras ouverts, et sont heureux de retrouver l'ami de parcours. Ils se prennent dans les bras, comme de vieux compagnons de route, et quelle route !

Ils sont heureux, ils s'aiment, ils ont fait la même guerre, les mêmes choix ou non-choix, vécu les mêmes galères ... Leurs yeux pétillent tant ils sont heureux, sauf  la petite fêlure dans le coin de l'oeil qui semble ne plus croire à rien.   Ce sont des frères qui manifestent la fraternité des hommes.

Je suis là, tout près, et je les entends :

Alors, qu'est ce que tu fais par ici ? Je reviens chez moi,  je suis Normand...et j'ai su par  X.. que vous étiez  dans le coin.  Bienvenue vieux Frère ! et à nouveau les accolades.

A côté d'eux, j'ai ressenti la puissance  des retrouvailles des hommes de la rue. Moi aussi j'aurais bien ouvert mes bras pour les serrer contre moi et leur dire que nous sommes  toutes et tous une même fraternité... j'ai pas osé.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lucien 10/02/2019 23:04

Déjà lointain ce temps, c'était aussi celui de souvenirs douloureux : le décès de votre père et du burn out qui à suivit. Je reçois régulièrement votre New lettre et j'ai souvent été tenté de vous répondre mais je ne l'ai pas fait par contre aujourd’hui un événement me pousse à le faire et vous invite à être prudente très prudente. Voici donc l'adresse de référence : https://www.mirror.co.uk/news/world-news/faith-healer-millions-followers-ran-13923228 . Au dessous de la vidéo vous trouverez une image avec le personnage se faisant appeler "Jean de dieu" avec trois représentations symbolique du satanisme la première au dessus de sa tête et les deux autres de chaque cotés.
A vous de voir et de comprendre car nous sommes dans la fin des temps de cette humanité présente mais il existe autre chose après mais le seul chemin est "Jésus Christ".
Vous n'êtes aucunement obligée de prendre cet avertissement comme sérieux mais si cela était le cas vous pouvez me répondre.
B à V Lucien

OSTERNAUD 10/02/2019 19:20

une belle histoire de comptoir ! et cela fait au chaud au cœur de savoir qu'il y a cette fraternité partout et que nous en avons tant besoin !

Magda Rita Maffezzoli 11/02/2019 14:15

Oh oui, nous avons besoin de la voir se manifester mais aussi, à nous de la manifester jour après jour autour de nous . Merci pour votre intervention.