une belle histoire d'amour - Johany -

Publié le par MagdaRita

Bonjour les zamis,

J’aimerais vous parler d’un livre que je viens de commencer. Il se nomme : Le royaume, est écrit par Midaho … Un jeune homme de 24 ans se baigne avec ses amis sur une plage tranquille, quand en quelques minutes, des rouleaux se forment et la mer se déchaîne. Courageusement, Johany porte secours aux amis en difficulté. C’est en cherchant à sauver sa fiancée  qu’il se noie, épuisé. De l’au-delà, il appelle sa mère, médium, et lui propose de venir « en voyage hors du corps » découvrir avec lui ce Monde merveilleux où il est arrivé…

 

Je vous offre cet extrait qui est une ode à l’Amour et qui nous fait réfléchir sur notre propre capacité d’aimer.

MagdaR.

 livre.gif


« Johany me raconte qu’en fait, les êtres lui expliquaient qu’il pouvait continuer d’apprendre à aimer, là, et qu’il allait continuer d’apprendre à aimer dans ce Royaume, que le but de la vie, c’était d’aimer, que ce qu’il avait fait, c’était beau, que la façon dont il était mort, c’était beau, qu’il avait donné, il avait donné sa vie, et qu’il avait compris que l’amour, c’était le don, et qu’il avait compris le principal en comprenant ça, qu’il n’y avait pas beaucoup d’hommes sur la Terre qui comprenaient ça, que lui, il avait compris ça, qu’il était beau, qu’il savait aimer.

 

Ils m’ont dit que ce que j’ai fait, de donner ma vie pour Cassandre, pour celle que j’aime, est la plus belle chose : c’est un acte d’amour très pur, qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour celui qu’on aime. C’est un sacrifice, le plus grand, et Dieu le récompense à son juste mérite. En échange de ce sacrifice, Dieu te donne tout ce qu’il y a dans son Royaume : Il t’ouvre les portes. Il te donne  les Clefs d’Or de Son Royaume. Tout est donné sans limite, car tu as prouvé que tu savais aimer.

Ce sacrifice, je l’ai fait pour celle que j’aime, mais ils m’ont expliqué que je l’avais fait pour Dieu, au fond, puisque je l’ai fait pour l’Amour et par amour. Ils m’ont dit : « Cela arrive sur la Terre que les êtres sachent aimer comme cela. Parfois des mères ou des pères ont une occasion de sauver leur enfant en offrant leur vie, mais, dans quelque cas que ce soit, c’est toujours le plus grand acte d’amour. Il s’agit alors, bien sûr, de faire passer l’autre, celui quel l’on aime, avant soi, avant sa propre vie : que ce soit un enfant, un époux, une épouse, un frère, une sœur, un ami très cher, c’est la même chose. 

Ils m’ont dit que le sacrifice était d’autant plus grand pour moi que j’étais jeune, que j’avais toute ma vie terrestre devant moi, tous les espoirs, que j’ai su y renoncer en quelques secondes, pour la sauver, elle. »

 

éditions L'arbre fleuri.


Publié dans Midaho

Commenter cet article