Un joyeux 12.12 à Paris

Publié le par MagdaRita

Bonjour les zamis,

 

Je vous l'ai dit, j'ai suis allée fêter le 12.12 à Paris à la rencontre de  TOUMAÏ... Il y avait bien du monde au rendez-vous et nous nous sentions tous bien, ensemble. Il règnait une paisible et belle harmonie qui me nourrit encore bien que ce soit mon état d'être quasi permanent ces derniers temps.

Toumaï commença la célébration en évoquant la Déesse Isis, liée à Paris. "PARIS découlerait de BAR-ISIS (la barque d'Isis), parce que la première représentation de la Dame Noire serait arrivée sur un navire remontant la Seine jusqu'à l'Île de la Cité. Cela expliquerait, de plus, pourquoi le blason de la ville de Paris porte un bateau dans ses armes"

Après le cercle de grâce et de gratitude, les chants se sont élevés et les tambours ont célébré le rythme du coeur de la Terre. Des tambours, il y en avait tant que très vite la transe nous a pris dans ses mailles. Corps et esprit ne faisant qu'un.

 

L'assemblée vibrait à l'unisson. L'énergie qui s'en dégageait, véritable ode d'amour à Terre Mère, s'élevait en une spirale effrénée. Ses enfants La célébraient par leur présence. Certains chantaient, certains dansaient, ou chantaient en dansant au rythme de ceux qui battaient frénétiquement le tambour, d'autres méditaient.

Les enfants de la Terre, tous différemment, exprimaient leur amour, leur dévotion, côte à côte,  réunis, l'espace d'un moment de belle ferveur.

 

J'ai quitté l'endroit précipitemment lorsque, consultant ma montre, je me suis aperçue que le temps avait passé si vite... juste le temps de héler un taxi et prendre mon train dans la nuit.

 

Je suis encore portée par le souvenir de cette fête où nous nous sommes retrouvés, moment intemporel. Il me suffit de fermer les yeux pour entendre les tambours battre le rythme de la Vie, aussitôt, la joie d'être une enfant de la Terre parmi d'autres m'illumine et m'anime.

 

Cette soirée regroupait plusieurs tribus : ceux qui dansaient, chantaient, battaient le tambour, ceux qui méditaient.... les fêtards et les silencieux... tous unis, tous heureux, tous UN.

 

Je salue mes amies de Normandie que j'ai eu grand plaisir à retrouver.

 

Que la joie demeure !

 

MagdaRita

 

mail

buddha-tm

Danseuse

Publié dans mes aventures

Commenter cet article