Travail sur les Vertus

Publié le par MagdaRita

« L’être humain, comme la terre, est entouré d’une atmosphère que la tradition initiatique appelle l’aura, et c’est à travers l’aura qu’il communique avec les courants de forces qui circulent dans l’espace.
Ces courants sont lumineux ou ténébreux, bénéfiques ou maléfiques, et c’est l’aura qui, d’après sa réceptivité, sa pureté, sa puissance, les attire ou les repousse.
Même s’il est entouré de mauvais courants, celui qui a une aura puissante et pure, est protégé, car avant de l’atteindre, ils rencontrent son aura qui, agissant comme une douane à la frontière, ne les laisse pas pénétrer.

Des exercices de concentration sur les couleurs du prisme peuvent vous aider à former votre aura ; mais vous n’obtiendrez vraiment des résultats que si vous accompagnez ces exercices d’un travail sur les vertus.

C’est ainsi que par l’amour vous la vivifiez,
par la sagesse vous l’illuminez,
par la maîtrise vous la renforcez,
par la pureté vous la rendez limpide et claire.

Les entités célestes sont sensibles à l’aura d’un saint, d’un Maître spirituel, et du plus loin qu’elles l’aperçoivent, elles accourent vers lui.
Même les humains cherchent à l’approcher, car ils sentent là une présence qui les éclaire, les nourrit, les apaise, les réconforte. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Bonjour les zamis,


à la lecture de cette pensée du Maître, ne vous sentez-vous pas l'envie de devenir plus vertueux ?

 

Amour, Sagesse, Maîtrise, Pureté... peuvent y être ajoutées d'autres qualités comme la bonté, la compassion, la bienveillance qui, pour ma part nous apprennent à Aimer sans compter.

 

Ces vertus font de nous des humains à l'âme vaillante et noble empruntant le chemin du retour.

 

Il est important de renforcer nos valeurs morales par de belles lectures inspirantes comme celles d'Aïvanhov et tant d'autres merveilleux maîtres et saints et de les prendre pour modèle, de marcher dans leurs pas.

 

Lorsque je m'endors, le soir, bien souvent je parle à Jésus et je lui dis, ne marche pas trop vite Grand Frère, car j'essaie de marcher dans tes pas.

 

Ca doit bien le faire sourire car nous sommes une floppée à marcher derrière Lui... alors, je l'imagine, s'arrêter et attendre sa troupe avec son bon regard bienveillant... (bon j'arrête car je commence à pleurer comme une Madeleine. )

 

Que votre route soit Belle, Claire et vertueuse.

 

Magda Rita


 

 

 

Publié dans Omraam M. Aivanhov dit

Commenter cet article