Polynésie et Grande Pyramide

Publié le par MagdaRita

Bonjour les zamis,

j'ai trouvé un écrit du formidable Drunvalo Melchizédek concernant un évènement  peu glorieux de notre passé, puisqu'il s'agit des bombes atomiques ayant explosé en Polynésie, près de Moorea. 

A cette époque, peu savaient l'intention réelle de nos dirigeants s'obstinant dans cette démarche allant contre tout bons sens. C'est à peu près à la même époque que le projet HAARP a émergé. (Pour ceux qui ne connaissent pas HAARP, je vous invite à faire vos propres recherches sur le net car il est grand temps d'ouvrir les yeux bien grand)

MagdaR.

 


 

" Printemps 1997

...Nous devons maintenant faire face à un autre moment dans l’histoire où notre gouvernement a décidé de jouer une fois encore avec nos vies ; Quand le projet HAARP a commencé au printemps 1997, nos scientifiques ne savaient pas avec certitude si notre atmosphère allait être détruite ou non. Ils ne savent toujours pas très bien quels seront les effets à long terme, tout comme ils ne savaient pas très bien ce qui se passerait avec le projet Manhattan, à la fin de la deuxième guerre mondiale.

 

Qu’est ce que le projet HAARP ?

Vous devez savoir. Cet acronyme signifie High Frequency Active Auroral Research Project (projet pour la recherche sur l’activité aurorale à haute fréquence). C’est une arme bien plus puissante que la bombe atomique. Les responsables ont l’intention d’irradier 1,7 milliards de watts dans l’ionosphère et, en fait, de faire bouillir la partie supérieure de l’atmosphère pour créer un miroir et/ou une antenne artificielle qui servira à transmettre d’énormes quantités d’énergie, n’importe où, sur notre Terre. Cette énergie pourra être manipulée en vue de modifier globalement le temps, de diminuer ou de détruire les écosystèmes, d’empêcher les communications électroniques et de changer nos états émotifs et mentaux. Mentionnons enfin qu’une telle arme pourrait aussi être utilisée pour essayer de détruire le treillis de la conscience christique tout autour de la terre.

 

1995/1996 :

A cette époque, le gouvernement secret a fait exploser six bombes atomiques près de Moorea, une île de la Polynésie française, à l’ouest de Tahiti. La France, de concert avec d’autre pays, consentit donc à faire exploser ces bombes sur un point sacré du corps de notre Mère Terre. Si quelqu’un avait fait cela à votre mère, vous auriez qualifié cet acte barbare d’horrible viol. Il s’agissait de bombes à neutrons qui ne détruisent pas les structures, mais « simplement » toute vie dans la région.

 

Si la Terre était une femme, la région dans laquelle notre élite et ses cohortes ont délibérément placé les bombes correspondaient à son périnée. Depuis cet endroit précis passe un tube énergétique bien droit qui remonte à travers le corps de la Terre jusqu’à son chakras couronne, qui correspond à la région du plateau de Gizeh et de la grande pyramide de Chéops, en Egypte. Cet endroit d’ailleurs retint l’attention des membres du gouvernement secret, puisque la grande pyramide était fermée et que personne ne pouvait s’en approcher pendant toute la durée des opérations, afin de pouvoir évaluer les effets des explosions sur la conscience planétaire.

 

Ils essayaient de détruire le champ d’énergie très spécifique qui entoure maintenant la Terre. Vous pourriez parler ici d’une des banques de mémoire principale de la Terre. Vous et moi appelons cela la conscience christique. Le gouvernement secret avait peur de cette nouvelle conscience mais je crois que ce problème est maintenant complètement résolu"…

 

L'ancien secret de la Fleur de Vie (tome 1)

Drunvalo Melchizédek

ed. Ariane

Commenter cet article

super Danièle 06/10/2011 08:48



Bêtise, pouvoir, Grands gamins inconscients qui prennent la Terre comme un jouet qui veulent détruire !  Même en étant au courant de
certaines choses, le lire, et relire sensibilise l’émotion au plus haut point.


Merci Magda



MagdaRita 11/10/2011 09:56



bonjour Danièle, nous étions tous consentants et co-responsables car co-créateurs de tout évènement qui se passe sur la planète - ceci dit , je comprends tout à fait ta réaction ... à l'époque je
ne connaissais pas le Hopopono, seulement la ré-action...


je t'embrasse tendrement chère Danièle