Pas de mots pour le dire

Publié le par MagdaRita

Bonjour les zamis,

Ce matin, j'avais choisi d'aller sur la terrasse de mon Starbuck favori afin de déguster un Chaï Tea Latte. J'adore cet endroit car il est entouré de grands palmiers. Pas très original pour la Floride !! Ces palmiers là, abritent une colonie de petits perroquets verts, bavards, frondeurs, tellement heureux de vivre qu'ils communiquent leur joie à qui veut bien les entendre !!

Mon Chaï tea à la main, je sors du café pour m'installer en terrasse. Toutes les tables étaient prises, par beaucoup de messieurs d'ailleurs. Lequel choisir ? A qui vais-je demander de partager un petit coin de table avec moi  ?

J'avise un magnifique vieux monsieur à la belle moustache blanche tortillée sur les côtés. Fascinant comme il me fait penser à mon Grand-Père Luigi ! Le saluant je lui demandai : "Puis-je m'asseoir à votre table ?" Il me fit oui de la tête avec un sourire. Je remarque ses beaux yeux d'un bleu profond. Des yeux qui ont souffert, beaucoup.

Je prends et m'installe confortablement. Merci à la Vie, ai-je pensé. J'ai un Chaï Tea Latte à siroter, des perroquets qui braillent au dessus de ma tête, et un si beau monsieur à grande moustache comme mon Grand-Père Luigi près de moi.  Que pourrais-je demander de plus ?

Justement, ça ne me suffit pas. j'ai bien envie de parler au Monsieur. Je me tourne vers lui et lui dit : Monsieur, j'adore votre moustache, vous me faites penser à mon Grand Père. À ces mots, ses yeux myosotis  s'illuminent et, je perçois une petite étincelle qui en dit long.

Voulant me répondre, il me fait signe qu'il ne peut absolument pas parler et par geste je comprends qu'il a été opéré et que les cordes vocales ont été coupées - aucun son ne sort, aucun. Il prend alors un stylo et entreprend d'écrire sur le journal qu'il lisait à mon arrivée : C'est mon Grand-Père qui avait les mêmes.

Me voyant très intéressé par son écrit, il continue son histoire par des gestes que je comprends parfaitement. Dès sa plus tendre enfance, son Grand-Père  lui avait demandé de porter aussi la moustache, comme son père l'avait fait toute sa vie . Et le Grand-Père lui répéta cette phrase tout au long de son enfance et son adolescence.

Au souvenir du Grand-père, les yeux du Monsieur à belle moustache laissaient passer des images, des émotions, des souvenirs et le visage changeait au gré des pensées. Je lisais comme dans un livre pour enfants. Je pouvais voir les couleurs du temps qui passe, la nostalgie de moments lointains, je crois bien que j'entendais ses paroles s'envolant comme des plumes d'anges. Une porte s'était ouverte en lui sur un passé lointain qu'il me partageait

Il était tellement touchant, que mes yeux s'embuèrent en même temps que les siens.

Il m'écrivit : Vous avez compris ? 

Oui, Monsieur, j'ai tout compris, bien au-delà des mots - Nul besoin de paroles, il suffit de lire les yeux et d'écouter le coeur.

À son tour il regarde mes yeux et, portant ses mains sur son coeur, il incline sa tête pour me remercier, ému.

Je prends congé, et le Monsieur à la si belle moustache me fait envoler un baiser.

Je n'oublierai jamais ses yeux.

 

Merci la Vie !

 

 

Publié dans mes aventures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shakti 12/09/2012 22:03


C'est tout à fait le style de rencontre que j'espère avoir un jour.  Félicitaions pour avoir laissé agir votre coeur!

MagdaRita 15/09/2012 06:06



merci, je vous en souhaite tout plein tout plein



guyl 11/09/2012 11:27


Magnifique !! :-)

Danièle 11/09/2012 11:14


Un grand merci pour ce beau partage. 

isabelle 11/09/2012 10:27


merci de ce partage très touchant

isane 11/09/2012 10:02


merci chere Magda pour ce beau partage  . je pense a toi , tu es amour lumiere et paix. abrazo isane