Padre Pio

Publié le par MagdaRita

Bonjour les zamis,
Connaissez-vous Francesco Forgione ? Certains d'entre vous le savent. Mais si je vous parle de Padre Pio, vous comme moi allez chanter ses louanges immédiatement.
Pio est un surnom qui lui a été donné et qui veut dire pieux. On le serait à moins.
J'ai choisi pour vous ces témoignages où il est question aussi d' anges gardiens. Vous remarquerez, comme chaque fois, l'Ange s'est acquitté de sa tâche. Dès que la demande est faite, Il accourt. Décidément, je ne demande pas assez à mon ange gardien d'accourir pour moi.
Mille pensées angéliques,
MagdaR.
                       Padre-Pio.jpg

 

Un avocat de Fano (Italie) rentrait de Bologne au volant de sa Fiat 1100, accompagné de sa femme et de ses deux fils.  Très fatigué, il aurait souhaité être relevé de sa tâche de conducteur, mais son fils aîné dormait.  Quelques kilomètres plus loin, à proximité de la sortie de Saint-Lazare, l’avocat s’endormit au volant.  À deux kilomètres d’Imola, s’éveillant en sursaut, il s’écria:  «Qui a conduit la voiture?  Que se passe-t-il?»  Ses passagers lui répondirent en chœur:  «Rien!»  Celui de ses fils qui était assis le plus près de lui se réveilla et affirma avoir dormi.  Son épouse et son plus jeune fils, ébahis, déclarèrent avoir remarqué une étrange manière de conduire, c’est-à-dire qu’à certains moments, la voiture passait près d’entrer en collision avec d’autres véhicules mais, au dernier moment, les évitait par des manœuvres parfaites.  La façon de négocier les courbes leur avait également paru différente.  Son épouse lui dit:  «Ce qui nous a surtout frappés a été que tu sois resté longtemps immobile et que tu n’aies pas répondu à nos questions.»  Le mari répondit:  «Je ne pouvais répondre à vos questions:  j’étais endormi. J’ai dormi pendant quinze kilomètres.  Je n’ai rien vu, rien entendu ...  Mais qui donc a conduit la voiture?  Qui nous a préservés d’un accident?»  Deux mois plus tard, l’avocat se rendit à San Giovanni Rotondo.  Quand Padre Pio le vit, il lui posa la main sur l’épaule, disant:  «Tu dormais et c’est ton ange gardien qui a conduit ta voiture.

  une autre ...

Une dame était assise sur l’esplanade de l’église des capucins.  L’église était fermée.  Elle priait, répétant en son cœur:  « Padre Pio, au secours!  Mon ange gardien, va dire à Padre Pio qu’il vienne au secours de ma sœur qui, autrement, mourra!»  Peu après, elle entendit, de la fenêtre, la voix de Padre Pio:  «Qui m’appelle à cette heure?  Qu’y a-t-il?» La dame lui parla de la maladie de sa sœur.  Padre Pio, en bilocation, se rendit auprès de la malade et la guérit.

et une petite dernière...

À son tour, le père Eusebio a raconté quil s’était rendu à Londres par avion, contre l’avis de Padre Pio.  Or, comme lavion survolait la Manche, un violent orage éclata. Terrifié, abbé Eusebio fit son acte de contrition et, désemparé, envoya son ange gardien auprès de Padre Pio. Une fois rentré à San Giovanni Rotondo, abbé Eusebio alla chez Padre Pio, qui lui demanda s’il avait fait bon voyage. Le père Eusebio lui répondit: «Padre, jai failli mourir.» — «Et alors, pourquoi nobéissez-vous pas?» — «Mais je vous ai envoyé mon ange gardien ...» — «Heureusement quil est arrivé à temps!», de répondre Padre Pio.


Il y en a encore tout plein ICI
Erratum :
Le nom de Pio n'est pas un "surnom", c'est son nom de religieux que le Padre Pio a choisi en hommage à Saint Pie V. (Pie = PIO)

Publié dans qui sont-ils

Commenter cet article

publicain 25/03/2010 13:43


Bonjour et merci pour ce rappel sur l'importance des Anges.

J'ajoute un rectificatif, le nom de Pio n'est pas un "surnom", c'est son nom de religieux que le Padre Pio a choisi en hommage à Saint Pie V. (Pie = PIO)
Ne pas oublier que le Padre Pio est le premier prêtre stigmatisé de l'Eglise, St François n'était pas prêtre mais, il est vrai qu'il a été son Saint Patron.

C'est la Communion des Saints.


MagdaRita 02/04/2010 15:55



Merci infiniment pour ton intervention, cher frère. Je vais donc rectifier.


Que ces journées saintes t'apportent lumière et joie.



regis 21/03/2010 18:07


Ah si si, il "poverello" d'assise, c'est mon préféré ! tu sais pourquoi ? parce qu'il parlait aux animaux et qu'il les appelait  "ses frères", il avait tout compris.......même s'il n'avait pas
"FREE"  .

A lire : les " Fioretti" de St françois d'Assise


MagdaRita 21/03/2010 20:50


Et en plus, on l'appelait "il muratore del Signore" (le maçon du Bon Dieu) car il avait entrepris de restaurer quelques églises.
Vraiment, je l'adore aussi.
à bientôt Régis


regis 20/03/2010 15:21



Merci pour ce rappel de ce trés grand saint du 20eme siècle.....LE SEUL je dirais ,qui a bien été persécuté par le Vatican qui voulait lui extorquer les fonds qu'il récoltait pour construire son
hôpital pour les malades nécessiteux à San Giovanni Rotondo. C'est un St François d'Assise contemporain....
A Lire : "L'évangile de padre Pio" et " Voici l'heure des Anges"
De la belle et bonne lecture qui élève les âmes.



MagdaRita 21/03/2010 13:05


Merci à toi car je ne connais pas ces livres et ils m'intéressent vraiment. C'est tellement vivifiant de lire la vie de personnes exemplaires !
J'ai lu, il y a peu, la vie de l'Abbé Pierre, je t'assure que cela m'a revitalisée. Parfois, il me suffit de penser à mes "héros" comme San Francesco di Assisi pour me mettre à chanter comme un
pinson.
Belle fête d'équinoxe.