Fraternité de la rue

Publié le par MagdaRita

Bonjour à tous,

En faisant un peu de nettoyage dans mon vieux blog - il a commencé en février 2007 - je suis "tombée" sur cette anecdote que j'avais complètement oubliée. Je me permets de la partager de nouveau avec vous...  M R

 

Bonjour les zamis

Hier après-midi, je suis entrée dans un bureau de tabac de Trouville pour y acheter des fruits . ben oui ! un timbre-amende pour payer une prune - le pire, c'est que je ris de mes bêtises !

 

C'est le genre d'endroit que je ne fréquente pas car, comme dirait Audiard, "je fume pas, je bois pas, mais je cause" ça, vous l'avez compris !

Pendant que j'attends mon tour, je regarde autour de moi ... Les personnes sont attablées par petits groupes - des hommes surtout - à cause de l'écran qui retransmet les courses hippiques.

Tout près de mois, une table avec deux hommes jeunes. Je reconnais leurs stigmates - les marques de la rue - Ils sont bronzés, tatoués de symboles, leur visage, tanné par le vent et le soleil, laisse paraître les flétrissures de l'alcool.

Tout à coup, ils se lèvent et manifestant bruyamment leur joie à l'arrivée d'un troisième camarade.  Ils sont là, bras ouverts, et sont heureux de retrouver l'ami de parcours. Ils se prennent dans les bras, comme de vieux compagnons de route, et quelle route !

Ils sont heureux, ils s'aiment, ils ont fait la même guerre, les mêmes choix ou non-choix, vécu les mêmes galères ... Leurs yeux pétillent tant ils sont heureux, sauf  la petite fêlure dans le coin de l'oeil qui semble ne plus croire à rien.   Ce sont des frères qui manifestent la fraternité des hommes.

Je suis là, tout près, et je les entends :

ALors, qu'est ce que tu fais par ici ? Je reviens chez moi,  je suis Normand...et j'ai su par  X.. que vous étiez  dans le coin.  Bienvenue vieux Frère ! et à nouveau les accolades.

 

A côté d'eux, j'ai ressenti la puissance  des retrouvailles des hommes de la rue. Moi aussi j'aurais bien ouvert mes bras pour les serrer contre moi et leur dire que nous sommes  toutes et tous une même fraternité... j'ai pas osé.

 

Magda Rita

Publié dans mes aventures

Commenter cet article

martine wallez 05/12/2015 21:04

oui!! C est vrai, qu'il y a une Puissance de Fraternité ... Et quand ouvrirons nous nos bras spontanément??... j ai commencé une expérience de free hugs... Les accolades fraternelles se font, se font.... dans la reconnaissance de qui nous sommes! Sororellement!

Gaël 05/12/2015 00:18

lol trop bon ;)

Magda 05/12/2015 00:43

Merci Gaël,
@+

isane 03/12/2015 15:50

quel bel histoire gros bisous magda suzanne isanne

Magda 03/12/2015 17:42

Merci mon amie - prends bien soin de toi

clo 08/04/2011 19:29



...mais tu sais bien que de le penser à été vu par leur âme....et entendu par leur coeur......sais tu qu'ils se souviendront de ce qu tu leur a laissé...car je suis certaine que tu les as
regardés,et de ton sourire ils ont reçu des fleurs....



MagdaRita 08/04/2011 19:53



Merci Clo.


ça me touche toujours quand tu m'écris de si jolies choses.


Laisse moi te prendre dans mes bras, ma chère amie de coeur.