crâne de cristal "Sha Na Ra"

Publié le par MagdaRita

 

Nick Nocérino et son crâne « Sha Na Ra ». Nick Nocérino a consacré sa vie à l’étude des crânes de cristal et a fondé la Society of Crystal Skulls International. Sa passion pour les crânes a débuté en 1942, lorsque dans le sud de la France, un fermier lui mit pour la première fois un crâne de cristal dans les mains en lui demandant de l’emporter avec lui. Nick, soldat engagé dans l’armée américaine refusa, car tout occupé à sa propre survie, il ne voulait pas s’encombrer de l’objet. Cependant, l’image de ce crâne bouleversa sa vie.

 

Peu de temps après la seconde guerre mondiale, alors qu’il travaillait pour le compte des services de renseignement américain au Guatémala, il eut l’occasion de voir, dans un village perdu, un crâne de cristal rose avec une mâchoire articulée. Simultanément, on lui apprit l’existence d’un autre crâne appelé le « crâne guérisseur ». La description qui lui en sera faite correspondra à celle de « Max ».

 

Lorsque Nick Nocérino rencontrera JoAnn Parks en 1987, il sera fou de joie de retrouver la trace d’un crâne dont il avait connaissance depuis 1949. De son côté, JoAnn sera soulagée de découvrir les travaux de Nick, lui révélant que les crâne possédaient des propriétés ne semblant pas avoir d’explications rationnelles comme celles d’entrer en contact avec l’homme de façon télépathique, par des images ou des « paroles ».

 

Nick n’hésitait pas à affirmer que ces phénomènes étaient tout à fait normaux et il en avait fait son métier. Il a collaboré durant de nombreuses années avec la police criminelle pour retrouver le corps de certaines victimes disparues. En utilisant ses qualités psychiques dont il avait eu conscience depuis qu’il était tout petit, il avait procédé à des fouilles archéologiques et en 1959 au Mexique, il exhuma d’une tombe, un crâne de cristal transparent, de teinte jaunâtre, d’apparence assez angulaire, qui déclarera s’appeler « Sha Na Ra ».

 

Nick Nocérino est décédé en 2004 et « Sha Na Ra » qui appartient désormais à ses héritiers, continue de faire le tour du monde.

 

 

Publié dans histoire des mondes

Commenter cet article