comment prier (suite)

Publié le par MagdaRita

 

Encore une tit' histoire 

 

Un évêque veut un jour se promener en bateau sur un grand lac de montagne. De l'autre côté du lac, il découvre, au bord de l'eau,un berger qui faisait paître son troupeau. Celui-ci a un visage illuminé de paix et de joie. L'évêque l'appelle, lui demande s'il croit en Dieu et comment il prie. Le berger, tout heureux de cet honneur, répond très humblement :

" C'est simple, pour remercier Dieu, je pose mon bâton sur l'herbe et je saute par-dessus d'un côté et de l'autre."

L'évêque indigné s'écrie :

" Mais, c'est insensé ! On ne prie pas ainsi ! Je vais te montrer comment il faut faire."

Et il explique longuement au berger comment il doit s'agenouiller et quelles phrases il doit prononcer pour exprimer sa gratitude au Seigneur.

Le berger écoutait avec beaucoup d'humilité et se sentait tout joyeux d'apprendre à mieux prier. L'évêque le quitte, remonte dans la barque qui s'éloigne du rivage...

Il est déjà loin quand ll voit le berger courir vers lui en criant :

" Mon Père, redites-moi les paroles de la prière, parce que je les ai oubliées."

En le voyant marcher sur l'eau, l'évêque, effrayé, répondit :

" Ô mon fils, prie comme tu veux, car tu en sais plus long que moi."

Omraam Michaël Aïvanhov

 

 

J'ai toujours vu ma mère prier avec ferveur. Elle priait continuellement, pour ses enfants, sa famille, les personnes malades, les personnes bloquées au purgatoire... et cela générait beaucoup d'incompréhension autour d'elle et surtout au sein de la famille. (de moi-même). 

Il me souvient qu'un jour où elle et moi marchions non loin de l'église du village.Le prêtre qui en sortait reconnut ma mère et vint droit sur elle pour la saluer. Il lui dit :

- Chère madame X... je crois que vous êtes habitée par une vraie foi. Comment se manifeste t-elle en vous ? 

Sans hésiter ma mère lui répondit :

- C'est simple Monsieur le Curé, ma foi me donne une telle force que je pourrais soulever des montages.

Losqu'elle a prononcé cette phrase, on pouvait sentir une énergie palpable sortir d'elle et surtout, ses yeux brillaient d'une telle lumière!

Et le prêtre tout contrit lui dit :

- comme vous avez de la chance, chère madame X.. comme vous avez de la chance.

C'est maintenant que maman est partie pour son ciel et que j'ai grandi, que je comprend tout. enfin.. presque.

Merveilleuses pensées pour vous tous,

MagdaR

Publié dans Prières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isane 21/11/2010 10:03



bon dimanche a toi aussi chere magda


gros bisous



rRégis 20/11/2010 20:25



Merci Magda pour ces deux jolis textes sur la prière que j'ai baptisés " Eloge de la simplicité"; le rappel est flagrant pour celui qui "entend" , le mouvement du coeur, dns sa simplicité, va
droit au coeur de Dieu; l'intellectualisation de la foi, la théologie, les grandes phrases et les dogmes compliqués nous éloignent de Celui qui réside en nos coeurs.....C'est pourquoi les petits
enfants, comme les petits bergers de Fatima, les petites paysannes comme Bernadette Soubirous à Lourdes sont plus proches de lui que les grands pontifes qui siègent dans leur palais...


Je t'embrasse



Josette 20/11/2010 16:23



Jésus tout comme Ste Thérèse de Lisieux et beaucoup d'autres, nous l'ont dit :


Soyons toujours comme "des petits enfants" prions avec notre coeur sans nous poser de question. Dieu, s'occupe de tout, beaucoup mieux que
nous.


Merci Magda pour ces deux textes sur la prière.