remèdes et médecins

Publié le par MagdaRita


"Les médicaments que vous prenez quand vous êtes malade possèdent évidemment des propriétés curatives. Mais ils seraient insuffisants, et ils seraient même inopérants si, en vous aussi, quelque chose ne contribuait pas à la guérison : la matière même de votre corps qui, animée, exaltée par la force de votre esprit, est capable de se défendre.

D’autant plus que, souvent, ces médicaments qui combattent les maladies affaiblissent en même temps l’ensemble de l’organisme. Il faut donc laisser à l’organisme les possibilités de se défendre en éveillant les forces qui sont en lui.

De la même façon, un médecin ne doit pas être seulement celui qui prescrit des médicaments. Son amour pour les malades, sa compassion pour leurs souffrances, sa volonté de les guérir lui donnent une sorte de pouvoir magique : de toute sa personne émanent des fluides puissants qui pénètrent le malade et le vivifient, le ressuscitent.

Voilà ce qu’il faudrait aussi enseigner aux étudiants des facultés de médecine : que les remèdes matériels sont insuffisants et que par leur présence ils doivent eux-mêmes devenir une médecine vivante pour leurs malades."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié dans Bien-Etre Santé

Commenter cet article

Rachel Louve 29/04/2009 00:40

KwéTres beau texte pleine de vérité...tellement proche du coeur de l'humain...Je connais des medecins qui ont plus de succes dans leur pratique car justement ce ne sont pas avant tout des pousseux de pillule !! Et souhaite a tous d'en rencontrer....Il n'y a pas seulement le corps car le corps est le message de l'âme....Prennez soin de vous...Merci pour ce texte...Wantaqo'ti...

MagdaRita 29/04/2009 17:47


Bonjour chère Rachel Louve,
Heureuse de te retrouver - heureusement de plus en plus de médecins s'éveillent eux-aussi et adoptent des "croyances" prônées par certains de leurs aînés.
Ange Loup
 


philippe 28/04/2009 00:30

là je suis d'accord avec toi, compassion , j'ai un ami médecin, et il en fait tellement pour moi que parfois c'est même moi qui m'inquiète pour lui, problème pour lui: c'est un médecin pas ordinaire, c'est mon père gilbert de la médecinebisous gentille Magda, on t'aime très fort 

MagdaRita 28/04/2009 19:12


Les médecins comme lui, ça ne s'oublie pas. Ils restent dans notre coeur à jamais. Je dis celà car récemment j'ai écrit un petit mot de remerciement à mon
médecin de quand j'étais petite et jeune ado. J'ai retrouvé l'adresse d'un de ses enfants par le net. Son fils m'a dit, dépêchez vous le lui écrire car il a 99 ans. Je lui ai envoyé une petite
lettre il y a dix jours.. juste à temps car il est mort juste après. 
Heureusement, je lui est exprimé ma gratitude avant qu'il fasse le grand voyage...
voila ! sa compassion, je l'avais là, imprimée dans le coeur... et ça ne s'oublie pas ..
bisous cher Ange