Croire en la providence

Publié le par MagdaRita

Bonjour les zamis,

Il y a quelques années de cela, je venais de terminer la lecture d'un livre très connu, (dont je ne me rappelle plus le titre). Je vais vous en parler un peu et vous allez tous le reconnaître : ça se passe en Australie, chez les aborigènes. Une Anthropologue ou médecin américaine est invitée à suivre la tribu au jour le jour. Et il y avait un  passage qui m'avait pas mal interpellée.

Je raconte : La tribu marche, traversant des terres plutôt arides quand vient le moment de se nourrir.. Les aborigènes invoquent la générosité de Mère Terre et, effectivement, apparaît bientôt une lande de terre recouverte de plantes succulentes qu'ils cueillent et mangent en remerciant. Ce qui m'avait frappée également, c'est qu'à aucun moment l'un d'eux avait eu l'idée de faire des provisions...

Quand je pense à nos placards, nos sous-sols, nos frigos gigantesques... Il arrive aussi que nos ayons une pièce derrière la cuisine organisée avec méthode pour recevoir flacons et bocaux...
La lecture de ce livre m'avait laissée perplexe. Et si j'essayais ? Je vous vois rire à m'imaginer  chasser la feuille de plantain
, la pousse d'achillée, et pourquoi pas, la fleur de capucine.  Mais, rira bien qui..

Quelques matins plus tard, après avoir salué le Soleil et Mère Terre, je dis ces mots, m'adressant à Dieu :

Dieu, je sais que tu as tout prévu pour que tes enfants soient dans l'abondance et ne manquent de rien.  C'es pourquoi, je déclare, qu'aujourd'hui, je mangerai ce que tu voudras bien m'offrir. Et je t'en remercie.

Ceci étant dit, je vaquai à mes obligations habituelles, mue par une joie profonde qui me portait jusqu'aux nues. Les heures passaient et à aucun moment je ne me souviens avoir "flanché" tellement j'était confiante.


La cloche du portail sonna. Je reconnu Gaston mon vieil ami et voisin. Il avait pour  habitude de venir  assez souvent faire une causette devant un café. 'Fréquemment il me tendait une fleur, une bouture... Mais Gaston, ce matin là, m'offrit tout fier,  trois magnifiques tomates.
- Les premières de la saison ! Tu vas te régaler, c'est de la Marmande.


A ce moment, une auto s'arrêta devant la maison et  Véro arriva en courant tendant une énorme courgette.
- Ma belle-mère m'a apporté des courgettes de son jardin et en voila une pour toi.
Tomates-courgette; mon repas était assuré !

Je vous avoue qu'il s'est passé beaucoup de temps pour que je fasse mienne cette habitude de demander.

C'est pourquoi, si vous n'avez pas encore cette "manie confiante" je vous exhorte à essayer. Vous serez comblés.

Reliez-vous à l'abondance infinie de l'Univers ! 
Laissez-vous dorloter !
Et demandez...


magda Rita



Publié dans Cadeau de l'Ange

Commenter cet article

melody 27/11/2009 18:43


Magnifique ma chere magde ,j'ai beaucoup aimer ton article et la video.J'espere que tu vas mieux et les anges sont avec toi comme il le sont pour moi dans ma longue traverser du desert  a la
recherche d'une nouvelle reconstruction.Alors en venant de temps ici sur ton blog et avoir la joie de lire des petits messages me redonne le coeur de continuer mon voyage...
Merci a toi petite luciole que la paix et l'harmonie soit dans ta vie...


Armelle 11/03/2009 19:12

Il nous faut un grand lâcher prise, et une confiance totale …
 
Biz de lumière à tous
Armelle

wizzil 11/03/2009 19:12

on "sait" que ça marche, mais on ne pense pas toujours à le faire, c'est fou quand même j'ai moi aussi lu ce livre et j'avoue que c'est ce périple avec les aborigènes qui m'avait le plus marquée aussi..Bon allez, je ne vais pas faire les courses comme prévu.. on ne sait jamais, peut-être que le livreur de pizzas des voisins se trompera de porte ce soir, lol Bisous Magda, et très belle soirée à toi !

dh32 11/03/2009 08:56

Eh oui, Magda...Il pourvoit à tous nos besoins ! N'est-il pas écrit : "Vois comme sont vêtus les lys...." (il faudrait que je recherche la suite...) mais c'est une phrase que je me suis répétée durant ces 4 mois passés de chômage...au début : difficile, puis j'ai "lâché prise" et me suis dit : Je ferai ma part, et je Lui fais confiance, car si les lys des champs ont une parure d'une telle beauté, il pourvoira à mes besoins ! Et je n'ai jamais manqué de rien...aujourd'hui j'ai retrouvé du travail et à 58 ans, c'est une bénédiction. J'ai fait confiance car je sais qu'Il est présent et prend soin de nous sans différence, même si nous n'y pensons pas réellement. Mes placards ne sont pas remplis de nourriture, mais s'il venait se présenter quelqu'un ou l'un de mes enfants, j'aurai toujours quelque chose pour le nourrir ! C'est l'une des innombrables leçons de la vie : Savoir Lui faire confiance, faire ce que l'on peut et doit faire, Il fera le reste ! Bonne journée à toi

Hervé 11/03/2009 08:12

"Message des hommes vrais au monde mutant". Un livre plein de vérité essentielles, il est vrai, et que nous devrions tous expérimenter dans notre réalité quotidienne.