Gilda

Publié le par MagdaRita

Je vous raconte la très jolie histoire vraie de Gilda

Babette tendit les bras pour recevoir le cadeau que lui tendait sa mère. Elle déroula le joli neud rose et découvrit, blottie au creux d'un joli coussin, une petite boule de poil noir frissonnante. La fillette de 12 ans,  stupéfaite, regardait sans y croire la petite caniche endormie.  Dès ce moment commença une très belle histoire d'amour fusionnel entre Babette et Gilda. Où l'une allait, l'autre suivait... Tout était partagé entre elles ; les secrets, la nourriture, le lit, les jeux... tout.
  Les années passèrent heureuses.

Devenue une jeune adulte, Babette, son compagnon et Gilda, partirent à l'autre bout du monde pour y travailler. Quelque temps après, des troubles éclatèrent dans le pays et il fallut évacuer d'urgence. Pourtant, Gilda n'était pas autosisée à monter dans l'avion de rapatriement. Déchirée, Babette confia Gilda à une amie autochtone, promettant de revenir la chercher dès le calme revenu.
Quelques mois passèrent. Impossible encore de retourner, et les nouvelles de l'état de santé de Gilda n'étaient pas excellentes ; elle dépérissait...

Barbette, de son côté, demandait de l'aide à son Ange Gardien qu'elle priait depuis l'enfance. Entre l'Ange et Babette, une complicité de tous les instants s'était installée. Elle lui parlait régulièrement ... Il est vrai que l'arrivée de Gilda avait un tant soit peu modifié leurs échanges. et Babette s'en trouva fort préoccupée. Tout d'abord, elle avait craint que l'Ange ne s'offusquât de ses "infidélités". Mais au fil des jours, elle comprit que les sensations de bien être intense qu'elle éprouvait à chacune de leur rencontre demeuraient aussi douces et pénétrantes. Ainsi Babette avait compris que son Ange Gardien lui manifestait un amour  où,  jalousie,  possession, exclusivité étaient exclus.

Depuis son retour, elle adressait des prières ferventes et angoissées à l'Ange, lui demandant de protéger Gilda.
Un matin pourtant, Babette reçut la mauvaise nouvelle, Gilda  avait quitté ce monde. Le chagrin avait eu raison d'elle. Alors, entre douleur et culpabilité, Babette se recueillit et commença à réfléchir. Où est allée Gilda... A-telle une âme ? Et si elle en a une...  Y a t-il un paradis pour les animaux ? Nous rejoignons-nous par la suite ?
A cette époque Babette n'osait déjà par avouer qu'elle parlait à un Ange, alors, quant à demander si les chiens ont des âmes... autant choisir tout de suite la couleur de sa camisole de force et retenir une place à Sainte Anne !
Elle s'adressa donc à son Ange.
- Ô mon Ange, toi qui connais ma peine et celle de Gilda, je Te prie instamment d'aller chercher son âme, si âme il y a, et de la prendre avec Toi au Paradis,  de la consoler. Fais-lui oublier le chagrin qu'elle a éprouvé .
Babette ne perçut pas de réponses tout de suite.  Les années passèrent encore et ses perceptions s'affinèrent...
Un jour qu'elle s'adressait à son grand-père, il lui dit :
- Devine qui est dans mes bras ?
A ces mots, la vision de Gilda passa devant ses yeux.
- Gilda ?  ma caniche noire ???  son coeur battait très fort dans sa poitrine.
- Tu sais, répondit le grand-père, ici tout est blanc. Mais c'est bien elle qui est blottie contre moi. Un jour, un bel Ange est venu me voir. Il portait dans ses bras, une jolie caniche blanche. Il me dit que tu avais prié pour que Gilda soit recueillie et qu'elle coule des "jours" heureux et protégés de tout chagrin et m'a demandé si j'acceptais de la garder auprès de moi. J'ai recueilli ta jolie Gilda avec joie.
Cette révélation répondit aux questionnements incessants de Babette qui,  dès lors, pensa à Gilda en toute quiétude.

Magda-Rita

Publié dans animaux

Commenter cet article

Armelle 04/01/2009 21:58

bonjour Magda
Quelle tendresse !Cette douce et belle histoire de Gilda et Babette voilà des retrouvailles subtil...et plein d’Amour !

 
 
Merci
 
Armelle

wizzil 02/01/2009 23:21

Merci, Magda...J'ai lu ton récit avec mon petit dernier, et nous savons que notre chère Fyliane est heureuse maintenant et que nous la rejoindrons, plus tard..

MagdaRita 03/01/2009 14:12


bonjour Wizzil,
Lorsque mon grand-père m'a fait cette révélation, j'ai compris à quel point nous étions entendus dans nos prières...  bien sûr, par la suite, j'ai beaucoup prié pour l'âme des animaux
merveilleux qui ont traversé ma vie. D'ailleurs, lorsque je roule et que je vois le corps d'une petite bête fauché par une auto, je demande au collectif des animaux de venir récupérer la petite âme
errante. et je prie pour elle. C'est justement après l'intervention de grand-père que j'ai commencé à procéder de la sorte. Il a modifié ma conscience (merci grand-père Luigi).
à bientôt Wizzil