Déjà vacciné ? comment s'en sortir (5)

Publié le

Que faire après la vaccination ?

Avant ou après vaccination, il est notamment important d'augmenter la consomation d'antioxydants, dont le principal consiste à protéger l'organisme de l'effet nocif des radicaux libres.
Après la vaccination, on peut associer au drainage, la Reine des prés et le saule blanc (écorce), dont l'action anti-inflammatoire prévient et atténue la réaction fébrile fréquente. Le romarin protège égalememt la cellule hépatique ainsi que le chardon-marie, dont on extrait la sylimarine qui stimule la régénération des cellules hépathiques, prévient les dommages radicalaires en agissant comme antioxydant très puissant, et inhibe dans le foie l'action inflammatoire des leukotriènes, médiateurs cliniques qui entrent en jeu dans le processus d'inflammation.

LES ANTIOXYDANTS
Une alimentation riche en fruits et légumes nous apporte certes des antioxydants mais pas en quantité suffisante pour palier l'insuffisance en oligo-éléments de notre alimentation appauvrie, les effets polluants qui nous entourent et de certains médicaments, dont les vaccins.
Nombreuses sont les plantes antioxydantes, principalement caractérisées par une forte teneur en vitamines A, C et E.
La vitamine A, ou bêta-carotène, se trouve dans la carotte, le persil, le germe de blé, le pissenlit, les épinards, l'abricot, le melon, l'huile de palme.
L'acérola, l'argousier, le cynorhodon, les agrumes, sont particulièrement riches en vitamines C.
Quant à la vitamine E, ce sont les huiles de germes de céréales, surtout le blé et l'huile de tournesol qui en contiennent le plus.

Les plantes peuvent être prescrites en tisanes, en gélules ou en teinture mère.
Pour les enfants, selon l'âge, le Dr Arnal-Schnebelen conseille 10 à 30 gouttes par jour de teinture mère qui peuvent être prises dans une décoction légère d'aubier de tilleul.

Chez l'adulte, le phytothérapeute prescripteur adaptera le traitement et les doses (variables selon les plantes) au poids et à l'âge du patient.

Avant la préparation des tisanes, Jean-Charles Schnebelen, pharmacien spécialisé en phytoaromathérapie conseille de rincer d'abord les plantes à l'eau froide. Les feuilles, fruits, plantes entières se préparent sous forme d'infusion. Prendre environ 2 cuiller à soupe par demi-litre d'eau. Verser l'eau bouillante sur les plantes, couvrir, puis filtrer dix minutes plus tard avec une passoire non métallique si possible. Les racines et les écorces se préparent sous forme de décoction. Prendre les mêmes quantités que pour l'infusion mais mettre les plantes à chauffer dans l'eau froide, faire bouillir à feu doux pendant trente minutes puis filtrer. Toutes ce préparations doivent être utilisées avant et après vaccination.

° Le thé vert contribue à faire baisser le niveau de fer dans le foie et réduit ainsi l'activité radicalaire.

° L'éleuthérocoque et le ginseng pallient le stress produit par la vaccination et ont un effet immuno-stimulant.

° Le desmodium, (desmodium adscendens) légumineuse qui sert de fourrage aux chèvres en Afrique équatoriale et utilisée depuis de nombreuses années par les médecines traditionnelles africaines et par le Centre de recherche scientifique sur les plantes du Ghana, possède une incontestable action bénéfique dans les troubles hépatiques et les hépatites virales. Non seulement il soigne efficacement les hépatites mais il prévient les effets secondaires du vaccin.
En France, le Dr Pierre Tubéry, qui a travaillé avec sa femme, elle-même médecin en Afrique, a longuement étudié son action et l'utilise en particulier pour la prévention des effets secondaires hépato-digestifs de la chimiothérapie. Après la vaccination, en décoction, cette plante constitue un ramarquable adjuvant de soins.

Il existe aussi dans le commerce de nombreuses préparations qui apportent un supplément à nos carences : vitamines C et E naturelles, corténoïdes, qui sont des antioxydants puissants, ainsi que le ginko biloba.
Une fois vacciné, que vous ayez ou non pris des précautions avant, il faut nettoyer le corps du matériel vaccinal qui contient de nombreux poisons, puis, renforcer le terrain.


à suivre...

Magda-Rita

extrait du livret écrit par les Dr André Banos - Sylvie Simon

Merci de reproduire ce message dans sa totalité y compris ces quelques lignes
en faisant référence au site
:
  
   http://www.ecoledesanges.over-blog.com

Publié dans Les Nouveaux enfants

Commenter cet article

fabienne 18/10/2010 13:28



bonjour, le livre "déjà vacciné, comment s'en sortir " n'est plus disponible à la vente.


Je vous remercie donc d'avoir recopié une partie de ce livret... y a t'il une suite ?