Déjà vacciné ? comment s'en sortir (4)

Publié le


QUE FAIRE AVANT UNE VACCINATION ?


Tout d'abord, avant d'envisager ce qu'il faudrait faire après une vaccination, parlons de la protection homéopathique que l'on peut programmer avec les vaccinations obligatoires. BCG, diphtérie, tétanos et polio. De toute manière, il est primordial de ne faire pratiquer qu'un seul vaccin à la fois et de ne jamais se faire vacciner en période de maladie, aigüe ou chronique.
En outre, bien que les crèches et communautés refusent de prendre en compte les contre-indications, celles-ci existent avec raison et personne ne peut délibérément les ignorer sans risquer d'être un jour accusé de mise en danger de la santé d'autrui.
Il faut ensuite veiller à protéger le foie et les reins qui accumulent les poisons. Leur drainage est recommandé avant, puis après l'acte vaccinal. De nombreuses plantes sont susceptibles d'agir efficacement. A ce sujet, dans Vous et votre santé (n°60, juin 1998), le Dr Bérangère Arnal-Schnebelen, gynécologue et phytothérapeute, nous recommande l'artichaut, le pissenlit et la fumeterre pour un drainage hépato-rénal, la salsepareille pour un drainage rénal et cutané, la saponaire, la pensée sauvage et la bardane pour un drainage cutané.

à suivre...

extrait du livret écrit par les Dr André Banos - Sylvie Simon


L'artichaut :  Caractéristiques : (www.laboratoireponroy.com)
Les feuilles d’artichaut contiennent de la cyranine qui a une action cholérétique, c’est-à-dire qu’elle augmente la sécrétion de la bile, tout en favorisant ensuite son élimination.
La feuille d’artichaut est donc efficace pour soigner les troubles du foie et de la vésicule biliaire. Elle est également utilisée dans les cas de constipation passagère, puisque la sécrétion importante de bile contribue à favoriser la digestion.
La feuille d’artichaut contient également des stérols, des vitamines, diverses substances minérales et des oligo-éléments (magnésium, potassium). Tous ces composants agissent en synergie avec la cyranine et renforcent son action bénéfique sur le foie.
L’artichaut aurait en outre des propriétés antioxydantes similaires au chardon-marie dont il est parent. Il contribuerait ainsi à régénérer les cellules du foie exposées à différentes toxines. Des études sont en cours pour confirmer ces résultats.

La pensée sauvage :  Caractéristiques :
La phytothérapie utilise la partie aérienne fleurie de la Pensée sauvage. Celle-ci contient des saponosides et des flavonoïdes aux vertus diurétiques et dépuratives reconnues. La Pensée sauvage contient également un liquide appelé mucilage qui facilite le transit intestinal grâce à ses
propriétés laxatives. Ces composants participent donc à l’élimination des toxines qui encombrent l’organisme et permettent ainsi à la peau de retrouver son éclat.
Le tanin, contenu dans la Pensée sauvage, possède des propriétés astringentes qui freinent la sécrétion sébacée des peaux à tendance grasse. La présence de vitamines, notamment de la vitamine E aux propriétés antioxydantes, renforce l’action directe de la Pensée sauvage sur la peau en luttant principalement contre son dessèchement. La Pensée sauvage est donc
préconisée en cas de maladies de peau comme l’acné, l’eczéma ou encore le psoriasis.
La Pensée sauvage aurait également d’autres vertus. Elle permettrait par exemple de
calmer les toux spasmodiques.
A savoir : Il est déconseillé de donner de la Pensée sauvage aux enfants.


Magda-Rita

Merci de reproduire ce message dans sa totalité y compris ces quelques lignes
en faisant référence au site
:
  
   http://www.ecoledesanges.over-blog.com

Publié dans Les Nouveaux enfants

Commenter cet article