Moi, Jésus, ne suis pas différent de vous...

Publié le



Bonjour à tous,
Jean Pernin, que vous connaissez maintenant me signale ce texte reçu de son fils OLIVIER.
Jésus,  à travers Olivier, s'adresse à Jean pour lui transmettre un enseignement.
Je vous souhaite à tous, bonne lecture.                         Jean et Marie-Madeleine







Jésus s'adresse à Jean à travers Olivier :
« Source de Lumière et de Vie, mon enseignement est le plus pur. Jean est mon serviteur le plus fidèle. Il m’accompagne toujours lors de mes multiples missions terrestres et reste mon disciple préféré : l’apôtre bien-aimé, le plus distingué de tous. L’ambiguïté de sa personnalité restera longtemps un grand mystère pour tous ceux qui l’étudient, mais qui n’ont pas encore trouvé la vérité profonde de cet homme particulièrement attachant. Son âme est très pure. Rares sont les âmes qui ont atteint une telle pureté.

Passons maintenant au sujet qui te préoccupe, Marie-Madeleine, et qui mérite, en effet, un éclaircissement.

Nicodème faisait partie de ces pharisiens qui se posaient de nombreuses questions quant à mon action. Il était pour ainsi dire un franc-tireur, n’hésitant pas à remettre en question l’enseignement très doctrinaire de ses pairs. Il existe aujourd’hui de nombreux Nicodème qui n’hésitent pas à signifier à l’Église Catholique, qu’ils ne sont pas d’accord sur la méthode d’enseignement des évangiles qui me racontent.

Ils trouveront très bientôt parmi leur rang un porte-parole retentissant, qui ne sait pas encore qu’il va jouer un rôle très important dans la recomposition de l’Église. Il se lèvera d’un coup à l’occasion d’un prochain synode, poussé en cela par notre Père Divin.

Il sera, dans un premier temps, accusé de haute trahison parce qu’il aura l'audace de s’opposer au chef suprême de l’Église romaine. Pourtant, le Vatican ne restera pas insensible à sa démarche révolutionnaire, et sera dans l’obligation de mettre un terme aux cachotteries et mensonges enseignés depuis des siècles.





Pauvre Église Catholique ! Tu ne seras plus que l’ombre de toi-même lorsque tu auras compris que mentir est indigne de mon enseignement. Pourquoi avoir caché toutes ces vérités sur ma vie, alors que mon peuple ne demande qu’à savoir, qu’à recevoir le plus pur, le plus fidèle, le plus sincère de mon enseignement ? Pourquoi cacher la Vérité, si ce n’est pour asseoir et renforcer un pouvoir sur le faible ?

Mon enseignement a été volontairement tronqué. Il existe pourtant dans son intégralité et sera dévoilé le moment venu. Songez à la révolution qui se prépare ! La spiritualité nouvelle s’approche à grands pas. Les reliques du passé seront jetées au feu, parce qu’elles n’ont plus aucune raison d’exister. La mise à jour de mon enseignement me tient particulièrement à cœur, parce que l’humanité qui dérive en éprouve un cruel besoin.

Mon Père Divin me demande d’agir de nouveau très fortement. Il m’encourage aussi à marquer les esprits par des signes tangibles et visibles par tous. Parmi vous, il existe de nombreux incrédules uniquement attachés à leurs valeurs matérielles. Pourtant, là-aussi, la satisfaction n’est pas au rendez-vous. Le manque existe chez eux, et ils sont prêts à recevoir cette parcelle d’espérance qui leur fera prendre conscience que la vie a un tout autre objet.

Livrez bataille contre vous-mêmes ! Anéantissez la noirceur qui est en vous et mettez la Lumière à sa place ! Puissiez-vous le comprendre et vous rendre dignes de cet enseignement ! Sans doute serez-vous perturbés par les évènements parfois très douloureux qui se profilent à l’horizon. Mais souvenez-vous à cet instant de la parabole du semeur. Pardonnez-moi de vous le dire : les semailles s’accomplissent chaque jour, et il n’est pas surprenant qu’elles ne correspondent pas toujours à vos attentes. Qui sème récolte ! La tempête spirituelle va bientôt se lever pour votre plus grand bien. N’en soyez pas surpris, n’en soyez pas apeurés, n’en soyez pas étonnés. Elle se manifestera comme le souffle le plus puissant que le Seigneur absolu, le Père de tous, l’Être suprême par excellence, a déjà produit sur votre planète.

Souffler, c’est purifier. Souffler, c’est chasser l’air nocif pour le remplacer par l’air pur. Souffler, c’est modifier la teneur de votre nourriture spirituelle actuellement très polluée. Souffler, c’est transformer les contours de vos continents. Souffler, c’est permettre à l’eau - cette eau purificatrice - de noyer définitivement les impuretés du corps et de l’âme. L’eau est un élément sacré, ne l’oubliez jamais !

C’est pour cette raison que j’ai évoqué l’eau à plusieurs reprises, et plus justement à l’occasion de ma rencontre avec Nicodème. Nicodème n’a pas compris le sens de ma parabole. Il ne croyait pas à la transmigration de l’âme.

L’eau est la nourriture du corps et de l’âme, et l’Esprit en est le moteur. C’est pourquoi l’eau joue un grand rôle dans la spiritualité. Rationnez l’eau, disciplinez-vous, sinon, vous ne tarderez pas à en manquer. Par l’eau et avec l’eau, tout est possible. Le plus grand des miracles s’est produit au contact de l’eau. Vous avez chaque jour le miracle permanent de la Création. Les plantes en sont le plus beau témoignage. Là où l’eau n’est plus, la mort s’installe. Là où l’eau est gaspillée inutilement, la vie est en sursis. Là où l’eau est utilisée avec dignité et respect, la vie est assurée pour longtemps.

Lorsque ma Mère fait jaillir des sources dites miraculeuses, elle veut signifier la toute puissance de l’eau : nourriture physique pour tous, mais aussi et surtout
Le Baptême du Christ
Piero della Francesca (1416 - 1492)
       nourriture spirituelle pour ceux qui ont la Foi. Cela n’a pas d’autre sens. Elle veut redonner à l’eau qui baigne le corps physique durant la vie fœtale de l’enfant, toute sa valeur. Moïse avait lui-aussi un rapport profond avec l’eau.

Comme vous l’avez constaté à maintes reprises, l’eau et la Foi qui lui est associée, sont le maître d’œuvre du miracle. Mais vous en restez toujours l’artisan.

Oui, l’âme transmigre de corps en corps, jusqu’à sa destination finale qui est le retour à la Source.

J’ai moi-même vécu plusieurs fois. J’ai moi aussi connu la vie du plus commun des mortels. J’ai mangé la viande des animaux, puis j’ai peu à peu compris l’inutilité d’une telle nourriture puisque je mangeais mes semblables : les créatures de Dieu, les créatures de mon Père qui n’étaient autres que mes frères. Oseriez-vous aujourd’hui consommer votre frère ? Mon âme a séjourné chez l’un des plus grands et illustres philosophes de l’Antiquité grecque. Cet homme, remarquable en Sagesse et en quête de Vérité, est un véritable jumeau. Sa vie a de nombreux points communs avec la mienne. Je vous le laisse découvrir.




Alors vous comprendrez que moi, Jésus, ne suis pas différent de vous, et que chacun ici-bas a la possibilité de me rejoindre dans la plus haute sphère de Lumière. Il suffit pour cela d’en avoir le Courage et la Volonté. »

Message reçu par Jean Pernin le 31 mai 2007








 

Merci de reproduire ce message dans sa totalité y compris ces quelques lignes
en faisant référence au site :
  http://www.ecoledesanges.over-blog.com

M-R

Publié dans Canalisations

Commenter cet article