Le remplacement d'organes

Publié le

Bonjour les zamis,

Ne vous êtes vous jamais posé de questions concernant les dons d'organes, les transfusions sanguines ?  moi oui...  et depuis très longtemps..

Je me suis très souvent demandée pourquoi tant de groupements déclarés sectaires refusaient la transfusion sanguine, même à leurs enfants mourants... Alors que ces "faits divers" suscitaient critiques et controverses, je m'interrogeais sur le bien fondé de telles croyances.

Olivier, jeune homme décédé en 1995 continue de communiquer avec son père Jean PERNIN et voici ce qu'il nous révèle concernant ce sujet.

Olivier est maintenant un Ange de lumière ...

Merci Olivier. 


http://www.centrelauviah.com

 

Le remplacement d'organes

Jean PERNIN dit :

  J'ai reçu ce message le 1er mai 2003.

Il est une réponse à la question d'une amie. En effet, cette dernière m'a interpellé à propos d'une personne ayant subi une altération du caractère, à la suite d'une transfusion sanguine. Que véhicule le sang ?

Mon fils Olivier et ses amis ont saisi cette opportunité, pour répondre plus largement à la question posée.

Etant non-pratiquant, je tiens à dire que ce texte ne cautionne d'aucune façon un quelconque dogme religieux ou sectaire. Chacun le recevra et l'appréciera comme il se doit.

Jean Pernin.

Olivier : - " Maintenant, je réponds à ta question qui concerne le sang introduit dans un corps étranger. Je sais que tu risques de bondir à mes propos. Toutefois, comme la franchise est la qualité incontournable des guides spirituels dont je suis aujourd'hui le porte-parole, je te parlerai sans ambages ni cachotteries.

Le corps physique et le corps éthérique, sont uniformes et ressemblants dans leurs moindres détails. Ils sont destinés à vivre ainsi l'un et l'autre l'espace d'un passage sur terre, et interfèrent toujours l'un avec l'autre à chaque instant, à chaque seconde de votre vie physique.

L'étranger est pour l'un ou l'autre, un intrus, un élément imprévu, un organe non admis et souvent rejeté. Les seuls organes tolérés par le corps éthérique sont ceux qui remplacent un membre physique détruit ou inopérant. C'est la seule possibilité qu'a le corps physique de poursuivre sa vie dans les meilleures conditions, sans pour autant atteindre et perturber son double.

Je pense que tu as compris pour le moment, le sens de ce message. Arrivons-en désormais aux organes transplantés ou introduits dans ce même corps physique défaillant.

Ils sont étrangers au système initial. Ils appartiennent à un autre corps, ils sont perturbateurs pour le corps spirituel et éthérique, même s'ils apportent dans de nombreux cas, un soulagement au malade.
Sache qu'il ne faudrait jamais réaliser de telles transplantations, elles sont interdites et dangereuses pour l'équilibre des deux corps. C'est la raison pour laquelle des réactions hostiles comme celle que tu décris, se manifestent. C'est le corps initial qui réagit et tente de rejeter cette partie qui lui a été imposée, mais qui ne lui appartient pas.

Le rejet, même s'il semble avec le temps, s'apaiser, ne disparaîtra jamais complètement. Le corps sera en déséquilibre jusqu'au dernier souffle de vie physique. Les organes vitaux ne devraient jamais être remplacés, les organes secondaires sont mieux tolérés.
Toute vie maintenue ou prolongée artificiellement, s'oppose à la logique divine. C'est une entrave au choix de l'âme avant son incarnation, c'est une entrave sévère au parcours prévu initialement par elle. C'est une entrave et une opposition dangereuses et risquées, aux lois de Dieu.

J'espère avoir répondu à tes questions, mais je reste cependant ouvert à ta grande curiosité."

Olivier.

N'oubliez pas le livre de Jean
"Passeport pour l'au-delà"
disponible chez votre libraire

Publié dans Canalisations

Commenter cet article