Les temps changent et c'est tant mieux

Publié le par Magda Rita Maffezzoli

Bonjour à tous,

Je voudrais vous partager  aujourd'hui une petite histoire qui donne du baume au coeur, une histoire toute simple, mais vraie.

Cela se passe à Paris ces dernières semaines.

À Paris, dans le 18ème, près de Montmartre, j'y ai une très très vieille amie. Vieille comment ? tout d'abord parce que nous sommes amies de longue longue date, d'ici et d'ailleurs. Nous avons vécu d'autres espaces temps, d'autres contrées pour nous retrouver, à Trouville.

Mais c'est aussi une vieille dame de 89 ans, la doyenne de son immeuble - ça  compte ces années là sur le corps d'une personne qui vit seule.

Marguerite est très souvent dans mes pensées - comment va t-elle? Comment traverse t-elle ces temps troublés?

Comme vous, qui me lisez, Marguerite sait qu'il se passe des choses dans l'invisible et que le monde change pour du meilleur. Cela la soutient, bien entendu, mais est-ce suffisant pour régler tous les aléas de sa vie de tous les jours. Je connais sa solitude et j'ai su, aussi, que ses deux vieilles amies demeurant dans le même petit immeuble étaient décédées récemment.

Je l'appelle donc pour prendre de ses nouvelles.

Si tu savais ce qui m'arrive, me dit-elle, si tu savais ! Je t'avais dit bien souvent combien il était désolant de ne pas connaître ses voisins, de les rencontrer sans mot dire, sans se saluer hormis mes deux amies que je voyais de temps à autre.

Les temps ont bien changé. Des personnes bienveillante de l'immeuble ont cherché à savoir s'il y avait de vieilles gens ayant besoin d'aide. Ces personnes ont frappé à ma porte. Je me sens lasse, bien sûr,  mais aussi bénie par tant de gentillesse de la part de mes voisins.

Un jeune couple cuisine pour moi  et m'offre régulièrement de bons repas.

Une charmante dame, dès qu'elle le peut, me fait la causette pendant une heure -distance gardée bien entendu-  pour que je me sente moins seule.

Un autre couple fait mes courses.

De plus, mon pépère chat est toujours près de moi, caresses et câlins, ça fait du bien.

C'était une petite histoire concernant ma vieille amie Marguerite.

Et vous, avez-vous des voisins que vous cajolez ?

Magda Rita

une amie parisienne a répondu à l'appel :

bonjour Magda
je peux passer  voir Maguerite
lui cuisiner un petit plat
lui faire un peu de rangement si ya des trucs lourds a porter
lui faire un petit samvahan gratos
a l'occasion tout est possible

Fab.

témoignage d'une amie après parution de l'article :

Bonjour Magda !
synchronicité de ton message : J'aperçois tous les jours en passant un vieux monsieur dans son fauteuil sur sa petite terrasse face à son grand champ. Je lui fait toujours un signe mais il n'a pas l'air de me voir. 
Hier il était assis côté soleil du soir près du chemin ou je passe, je lui ai donc dit bonjour et me suis approchée. Il m'a dit qu'il ne voyait plus beaucoup, à cause d'un glaucome et d'une cataracte... Il vit seul... Je me suis inquiétée, lui demandant s'il avait des enfants pour s'occuper de lui. Il m'a répondu "j'ai un fils qui fait mes courses une fois par semaine, me cuit mes steaks pour la semaine, je mange froid en vinaigrette." Comme il a en plus une leucémie et un traitement de chimio tous les jours, l'infirmière passe le midi. C'est la seule personne qu'il voit et encore, vite, car elle est débordée bien sûr. Je lui ai proposé de venir cuisiner pour lui de temps en temps, de l'aider si besoin. Je vais aller déposer mon numéro de tél. dans sa boite, et je lui ferai un gâteau.
Ces personnes âgées qui sont seules dans leur maison me touchent tellement ! Cela me fait du bien de lire le témoignage de ton amie ! 
Jeanne

Publié dans mes aventures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article